TCA's world

TCA's world

Des avis ?

155 appréciations
Hors-ligne
Olé, c'est ma nouvelle (courte les normes c'était une page et demie A4) que j'ai proposée au concours dont j'ai les résultats le 15. Ils avaient demandé 4 600 caractères max, sujet libre, et une originalité de la chute. Si quelqu'un a envie de me dire s'il aime ou aime pas ?

ça s'appelle "Sans se retourner" L'histoire d'une cavale où il ne faut pas se fier aux apparences :
 

VOILA :

<<<< Et derrière moi le monde, froid, rigide, partout devant l’inespéré.
La course se poursuit, applaudie du choc de mes pas qui se muent en rires, méprisent la pitoyable qui le cœur battant fugue la pauvre vie qui n’avait pas de lendemain. Oh je savais, bien persuadée qu’il me penserait quitter le pays, gagnerl’Allemagne, pour enfin gagner contre lui. Me voilà donc hors d’haleine, plein sud. Ainsi même dans mes actes fous, je le défie, à passer les limites sans les frontières. J’ai pris Dijon à le sentir sur mes talons, j’ai vu Annemasse, nargué la Suisse à la place. J’ai pris les transports en commun en solitaire,
j’ai pris le train, pris de quelques pièces dans mes mains, j’ai pris la fuite
jusqu’à la suite. Avec son souffle sur ma nuque, le gout de fer, ma peau qui
prend toutes les couleurs des heures de peurs, en leurre du pire. Il me
trouvera, s’ils peuvent deviner où je vais ils me trouveront. Mais on peut bien
choisir n’importe où, quand on n’a nul part où aller. Partout. Où il n’est pas.
 

La première nuit il me restait, de lamaigre somme volée au père, de quoi dormir entre quatre murs dans ces endroits sordides où l’ont loue son sommeil à l’heure. Devant le miroir le souffle court dans le souvenir de son rictus, de son dégout à mon image « C’est tout ta
mère », mes mains viennent cacher mon visage, mes doigts aux yeux comme
une prison, « la garce », pour aller couvrir mes oreilles. « Va falloir mettre les choses au clair p’tite ! ». Les mots volent comme on crache une poussière.
Devant le miroir, coupés encore, dix, quinze, vingt centimètres et c’est deux ans de ma vie dans l’évier, les années volées. La personne qu’il cherche n’existe plus, la voilà qui s’enfuie dans l’eau devenue noire.

 
Je vois les villes par la fenêtre, neufsheures dit-on, neuf heures et je connaitrai l’odeur de la mer. Quand le petit a eut cinq ans, ils se sont rendus à la plage, le père, la femme, la belle famille et moi dehors. Qu’il était bienvenu l’abandon, le répit, l’air qui n’a jamais
le gout du sang, les mains immenses loin de mon cou. Une semaine pleine était
passée où j’observais avec une sérénité merveilleuse la porte qui ne s’ouvrait
jamais sur lui, où je savourais chaque seconde qu’il passait à ne pas revenir.
Puis il était réapparu comme une arme chargée, le prédateur affamé, allait bien
trouver quelque chose dont j’aurais pu être coupable. Quelque chose qu’il avait
mis de coté, juste pour moi. Rarement le visage, le sacrilège, on le contourne,
on serre moins fort les avants bras, si personne ne voit rien ça n’existe pas.
Personne ne « heurte la porte » cinq fois par semaine, celle là il
fallait la garder pour les grandes occasions.
 

A l’arrêt suivant un homme entre etsemble attarder ses yeux sur moi. Mon corps entier tressaille mué par un courant électrique qui semble vouloir me torturer à me traverser de part en part. Hier j’y étais encore, hier j’étais là bas, hier matin je me levais
imaginant que ce jour allait être une sadique copie du précédent, je tremble.
Il va me retrouver, tout le monde me cherche. Ils sont peut être tout proches.
Je couvre ma tête de ma capuche et viens la poser contre la vitre, mes poings
serrés ses mes genoux forcent mes ongles à dessiner de petits arcs rougeoyant
sur mes paumes, mes phalanges blanchissent. Je sors la photographie pliée dans le sens de la longueur prête à sedéchirer d’usure, meurtrie d’avoir été ouverte, fermée, cachée, trop souvent. On dit qu’il n’existe pas de souvenirs clairs de notre prime enfance, de nos
un, deux ans, alors ceux que je n’ai pas je les invente. Je me tiens près
d’elle sa main qui effleure ma joue, mon rire que je croirais presque entendre.
Je n’ai jamais su où elle était partie, juste qu’un jour elle était là, et un
matin, elle n’y était plus, elle avait fui sans claquer la porte. Comme moi.
 

Je prends le temps d’observer les alléeset venues, les départs de ce tout début juin, les couples qui se disent au revoir, tous ces gens qui savent bien où ils vont. Quand je pense qu’il existe des personnes pour qui aujourd’hui est un jour comme les autres. C’est alors
que je le vois il s’avance droit sur moi, comme un taureau en charge, ma
photographie à la main, tout le monde me cherche et c’est lui qui m’a trouvée.
 

Dans la voiture de police le silence estglacial et puis « Le gamin il avait juste tout vu, j’avais rien prévu de lui faire.». Il ne me répond pas. « Après ce qu’il m’a fait. C’était de la
légitime défense.». « Huit fois ?». Oui, pas plus, faire entrer un
couteau dans une personne, c’est plus fatiguant que ce que j’avais imaginé. >>>>
27 ans, 1m54, A-B diag 2009

"L'artiste c'est l'homme de l'ombre, qui s'applique à créer les personnages destinés à lui voler la vedette"


1504 appréciations
Hors-ligne
Je le trouve très bien ton texte :) <3 en tout cas, je ne serais jamais capable d'écrire comme ça ^^ j'aime ton écriture, et ta façon de raconter l'histoire. Et j'aime aussi l'histoire. Continue d'écrire <3
Âge: 22 ans
Taille: 1m52
Poids: 110 lbs
Objectif: perdre 10 lbs et me rétablir
Tca: anorexie restrictive non diagnostiqué
Autres: tda, TAG, trouble panique, tpl, toxico en rétablissement
Excessive dans l'âme
AsaDo

Je te verrais plus faire des recueils de poèmes ! Mais tu écris bien, ta nouvelle m'a l'air (après je m'y connais pas du tout ^^) bien ! 

251 appréciations
Hors-ligne
C'est très bien écrit bravo ma belle :pinkH:
Moi 33 ans 1m67 pour 45,7kg mariée et maman de deux loulous
TCA: ano diagnostique

155 appréciations
Hors-ligne
Vous êtes trop gentilles merci ça me rassure un peu avec les résultats qui approchent ^^ <3<3<3

@Asado@ des poèmes j'en fais aussi t'inquiètes lol
27 ans, 1m54, A-B diag 2009

"L'artiste c'est l'homme de l'ombre, qui s'applique à créer les personnages destinés à lui voler la vedette"


919 appréciations
Hors-ligne
wow, tu as de la chance d'être aussi bonne en écriture :) <3 !! :pinkH:
Age : 22 ans, Canadienne
Taille : 1m75
Poids : Bien dans ma peau kg :)

Étudiante en psychoéducation 📚
Passionnée de course à pied 💪
Amoureuse de la vie 😍

155 appréciations
Hors-ligne
merci merci merci, plus que 2 jours à attendre et j'ai les résultats ^^
27 ans, 1m54, A-B diag 2009

"L'artiste c'est l'homme de l'ombre, qui s'applique à créer les personnages destinés à lui voler la vedette"


919 appréciations
Hors-ligne
tu nous redonneras des nouvelles :D <3
Age : 22 ans, Canadienne
Taille : 1m75
Poids : Bien dans ma peau kg :)

Étudiante en psychoéducation 📚
Passionnée de course à pied 💪
Amoureuse de la vie 😍

155 appréciations
Hors-ligne
Ouiii mais tu sais avec quelque chose comme plus de 350 participants, sachant que pour être primé il faut tomber dans les 5 premiers ça me fait du 1/70 de chance, et en plus je me suis trompée c'est le 30 pas le 15 les résultats ^^ Je participerai au prochain c'est jusqu'à novembre résultat en janvier, après tout ça m'amuse alors :)
27 ans, 1m54, A-B diag 2009

"L'artiste c'est l'homme de l'ombre, qui s'applique à créer les personnages destinés à lui voler la vedette"


919 appréciations
Hors-ligne
C'est bien d'avoir trouver quelque chose qui te passionne !! N'abandonne surtout pas !! :)
Age : 22 ans, Canadienne
Taille : 1m75
Poids : Bien dans ma peau kg :)

Étudiante en psychoéducation 📚
Passionnée de course à pied 💪
Amoureuse de la vie 😍

155 appréciations
Hors-ligne
J'ai commencé j'avais 9 ans j'en ai 27 donc ça risque pas de me passer comme ça ^^

Puis c'est le seul truc où je suis pas trop une quiche, j'ai tenté la musique je suis une bourrique (la guitare est dans sa boite sous le lit), j'ai tenté le dessin mais j'ai du mal (j'avoue je pourrais apprendre mais les cours de dessin ça vaux un crédit bagnole ^^), et la peinture j'aime bien j'avoue mais je suis pas un as non plus barbouiller détend mais si je peins quelqu'un il se reconnait pas lui même. Je fais ce que j'aime bien quoi puis mes tableaux c'est pour rire
27 ans, 1m54, A-B diag 2009

"L'artiste c'est l'homme de l'ombre, qui s'applique à créer les personnages destinés à lui voler la vedette"

AsaDo

Continues comme ça, ça n'est pas grave pour ce concours, c'est une occasion de s'améliorer pour le prochain :) !

155 appréciations
Hors-ligne
Oui c'est le roman qui importe
27 ans, 1m54, A-B diag 2009

"L'artiste c'est l'homme de l'ombre, qui s'applique à créer les personnages destinés à lui voler la vedette"

Profil supprimé

[Supprimé]

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1771 autres membres