TCA's world

TCA's world

mes batailles quotidiennes...

128 appréciations
Hors-ligne
J'ai deux combats en ce moment dans ma vie; la boulimie et l'automutilation.

La boulimie, je m'en sorte lentement mais surement. Je souhaitais atteindre les 140 livres (63,5 kg) pour le 5 décembre (spectacle de chant - ma première fois que je chante devant un vrai public :yeaaaaaaaa: ) mais bon, je crois que c'est foutu a cause de mes crises de cette fin de semaine... Je ne me décourage pas pour autant.

Deuxième problème, le plus important! L'AUTOMUTILATION... Après avoir fini 2 fois aux urgences pour des points de sutures, on m'a avertie que la prochaine fois, j'aurais de graves conséquences... Je m'étais automutillée en fin de semaine suite aux crises et j'aurais eu besoin de points, mais je ne pouvais en aucun cas retourner aux urgences alors j'ai fait ce qui me semble un geste très stupide aujourd'hui mais très intelligent sur le coup; me recoudre moi même...
Suis-je la seule ici qui est aux prises avec ce problème? J'avais réussi a arreter pendant 6 mois mais depuis que je suis devenue boulimique, je n'arrive plus a arreter et ces des automutilations de plus en plus grave... Est-ce que quelqu'un d'entre vous a une idée pour faire un arret progressif ou je ne sais quoi en vue d'arreter?

Merci! :bisous1:
17 ans / 1m68
Poids plus bas: 41 kg / plus haut: 75 kg / actuel: 63.1 kg
Objectif 1: 61.2 kg pour le 1er février 2016
TCA: Ano / boulimie diag.
Autres: dépressions, AM, phobie sociale, SSPT...

52 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à toi, écoute je ne connais pas l'automutilation pour ma part, mais d'un avis extérieur je pense que si tu pouvais en parler à quelqu'un de competant ça serait une bonne chose à moins que tu ne le fasse déjà? Pour ce qui est de la boulimie je n'ai pas de solution j'en cherche moi même une. Bon courage pour la suite

Sidonie - 19ans - 1m66/50,6kg - 52kg??
Une mythification naïve d’un univers du haut,
du beau et du bonheur supposés,
accompagnée du désir anxieux ou déçu d’y accéder.

2223 appréciations
Hors-ligne
Je sais exactement ce que ça fais. Rentrer chez soi le soir, se sentir mal, seule, inutile, immonde. Aller dans sa salle de bain et se couper jusqu'à ce qu'il n'y ai plus de place pour aucune autre cicatrice et finir par regarder son corps et se demander "Mon dieu, mais comment vais-je faire pour dissimuler tout ça".
Je sais ce que ça fais de croire qu'on s'en sortira jamais. De penser que maintenant que l'on a commencé, c'est foutu, on est prisonnière de cette drogue.

Il y a encore un an, je me mutilais tout les soirs. Je ne pouvais pas m'en passer, c'était comme une drogue pour moi. Mais cela me détruisait plus qu'aucune autre drogue. J'avais les bras, le ventre, les cuisses, mon corps entier couvertes de cicatrices. Je pensais que c'était la seule chose que je faisais "bien", que je le méritais, que je devais être punis d'être trop conne, trop grosse, pas assez parfaite.
En Mars 2014, on a commencé à se rendre compte de ce que je faisais et, même si on ne ma pas aidé, on m'a soutenu. Et même si pendant longtemps j'ai continué à le faire, aujourd'hui, j'ai complètement arrêté. Cela fait depuis le mois de Septembre que je suis totalement clean. Et franchement, il y a un an, passé deux mois sans toucher à une lame de rasoir, c'était juste inimaginable. Mais je l'ai fait, parce que je suis plus forte que cette merde. Et toi aussi tu peux le faire.

Il y a une chose en particulier que j'aimerai que tu comprennes, c'est que c'est cicatrices te poursuivront toute ta vie. Où que tu ailles, quoi que tu fasses. Elles seront toujours là pour te rappeler cette période de ta vie. Parce que ta vie ne doit pas ce résumé à ces cicatrices sur ton corps. Et est ce que tu sais combien ton entourage doit avoir mal de te voir te faire du mal. Moi même, je pensais que les gens n'en avaient rien à foutre que je m'ouvre les veines. Mais ce n'est pas le cas. Contrairement à ce que l'on peut croire. OUI les gens s'inquiètent. OUI ça les blesse que tu te fasses du mal. Et même moi qui ne te connais pas, ça me fait mal de savoir que tu te coupes au point d'en finir à l'hôpital.

Je suis désolée d'avoir déballer une partie de ma vie comme ça, mais je veux vraiment que tu prennes conscience que tu peux t'en sortir si tu le veux vraiment. Tu peux rayer cette merde de ta vie. Ca ne se fera forcément pas du jour au lendemain, non, mais progressivement. Et un matin, tu te lèveras et tu te rendras compte que tu n'as pas besoin de ça d'en ta vie, que tu as arrêté parce que tu es une fille forte et que tu vaux bien mieux que ça. Et crois moi, c'est la plus belle des victoires
18 ans - 60,6 kilos - 1m71 - Arrêter les crises - EDNOS.

"There's no freedom like
the freedom who comes from
accepting yourself"

31 appréciations
Hors-ligne
Je ne commente pas souvent, mais je suis d'accord avec Hayden, je ne pourrai pas mieux expliquer. Je me suis mutilée pendant 2 ans, non-stop, c'était ma seule façon de me sentir vivre et d'enlever la colère, le désespoir. Ca fait maintenant 5 ans que je n'ai pas touché à une lame. Mes proches ne m'ont pas aidés, ils avaient plutôt la réaction inverse parce que ça leur faisait du mal et ils ne savaient pas comment réfléchir. J'ai aidée finalement par une psy. Les cicatrices tu les auras toute ta vie mais on les oublie au bout d'un moment. Courage à toi, je te promets qu'on s'en sort! :pinkH:
Age : 22 ans
Taille : 1m71
TCA : diagnostiqués

128 appréciations
Hors-ligne
la dernière fois j'avais réussi a arreté, mais c'est a ce moment que je suis tombé dans l'anorexie. J'avais trouvé autre chose pour me soulager mais maintenant je ne sais pas vers quoi me tourner, je suis constament épiée et je ne peu pas faire aucun geste sans etre vue. Oui je suis suivie, mais quand j'en parle, on ne fait que me retourner en pédopsychiatrie a l'hôpital pour 2-3 semaines et puis apres je sort et je recommence...

En fait, mes deux problèmes sont liés. Je me coupe si j'ai fait une crise. Je voudrais vraiment arreter les crises et perdre du poids pour me sentir bien...
17 ans / 1m68
Poids plus bas: 41 kg / plus haut: 75 kg / actuel: 63.1 kg
Objectif 1: 61.2 kg pour le 1er février 2016
TCA: Ano / boulimie diag.
Autres: dépressions, AM, phobie sociale, SSPT...

50 appréciations
Hors-ligne
Ma chérie. Je ne sais pas trop quoi te dire, mais les filles ont raison.
Je pense que tu peux arrêter l'automutilation qu'en arrêtant tes crises de boulimie, donc quand tu règleras un problème le deuxiemme se règlera avec ;) et au fond tout sa c'est de la confance en soi je pense. Quand on se automutile c'est qu'on ne s'aime pas. Alors tu peux écouter du Beyoncé, regarder des vidéos de motivation, moi c'est ce que je fais ;)
J'espaire que sa t'aidera.
Bisouxxxxxxxxxxxxx
Age : 17 et demi ;)
Taille : 1m60
Poids: 50
Objectif poids : 46
TCA : oui
Autre : je vis en Belgique et suis danseuse

192 appréciations
Hors-ligne
Vas aux urgence pour faire voir les points que t'as recousu, à 16 ans tu me semble un peu jeune pour être chirurgien, ça pourrait s'infecter, tu vas tomber malade, avoir des cicatrices encore plus moches... bref, je vais pas te faire une liste mais ne reste pas comme ça! Les conséquences c'est peut être qu'on va enfin t'apporter l'aide dont tu as besoins, demande à voir d'autres médecins, vas dans un autre centre... Ne reste pas comme ça, ça s'arrangera pas tout seul! Courage et vas consulter pour tes points surtout c'est vraiment important.

Dernière modification le mercredi 12 Novembre 2014 à 23:05:10
22 ans / 172cm / 50kg / Anorexie-Boulimie diagnostiquée

1532 appréciations
Hors-ligne
Je suis dans le même cas que toi, j'avais réussi à arrêter l'année passée parce que j'avais un spectacle où je devais avoir les bras découverts et je refusais qu'on voit mes marques aux répétitions et au spectacle. Ça a été ma motivation pour arrêter. J'ai tenu pendant 3 mois sans me mutiler après ça, sauf que j'ai eu pas mal de soucis, du coup j'ai recommencé... Bref...
Peut-être tu peux prendre comme première motivation ton spectacle de chant justement? Essaie de ne plus te mutiler jusqu'à après ton spectacle, ce sera déjà une petite victoire!

Par contre, je m'inquiète. Tu dis que tu t'es recousue toute seule. Tu devrais quand même aller voir un médecin parce que ça peut provoquer des infections. Quand on te recouds à l'hôpital on utilise du matériel stérile et c'est pas pour rien, c'est surtout pour éviter que la blessure ne s'infecte après les soins. Je veux pas te faire peur, mais vaut mieux que tu aille voir un spécialiste, une infection ça peut être très grave. Si tu ne veux pas aller à l'hôpital, essaie d'aller dans un CMP pour voir s'ils peuvent s'occuper de toi sans que tes parents le sachent. Mais s'il te plait fais quelque chose! :Haaaaaan:


edit: j'avais pas vu le post d'@étoile-des-neiges@ donc désolée si je répète ce qui a été dit :/

Dernière modification le mercredi 12 Novembre 2014 à 23:51:00
Age : 22 ans
Taille : 1m60
Objectif poids : 50 kg, puis 47-48 kg
TCA : oui

128 appréciations
Hors-ligne
Je sais que ce n'étais pas stérile comme si j'aurais été a l'hôpital mais j'avais tout de meme désinfecter avant. Oui je connais les risques d'infections, apres ma derniere visite a l'urgence, j'étais plus informée que jamais! Et ce n'est pas pour rien que je dit que c'étais très stupide comme geste, je le reconnais.

Je ne peux pas aller consulter pour vérifier que tout est ok mais au moindre signe d'infection, je cours aux urgences!
17 ans / 1m68
Poids plus bas: 41 kg / plus haut: 75 kg / actuel: 63.1 kg
Objectif 1: 61.2 kg pour le 1er février 2016
TCA: Ano / boulimie diag.
Autres: dépressions, AM, phobie sociale, SSPT...

2133 appréciations
Hors-ligne
Je me scarifie. Il faut trouver un autre moyen pour exprimer sa souffrance.
Courage
Mensuration : 75/105/56 - 74/85/54
17ans, 1m72, 65 kg, ano-boulimie vomitive, scarification

2223 appréciations
Hors-ligne
@rashka@ C'est tout de même une très, très, très mauvaise façon d'exprimer sa souffrance. C'est surtout se détruire et personne ne mérite ça :Haaaaaan:
18 ans - 60,6 kilos - 1m71 - Arrêter les crises - EDNOS.

"There's no freedom like
the freedom who comes from
accepting yourself"

2133 appréciations
Hors-ligne
Je sais mais c'est soit sa soit la bouffe
Mensuration : 75/105/56 - 74/85/54
17ans, 1m72, 65 kg, ano-boulimie vomitive, scarification

2223 appréciations
Hors-ligne
Alors essaie de trouver une nouvelle occupation qui te permette de ne pas y penser. Personnellement je sais que c'est notamment grâce à mes amies et au garçon qui me plait que j'ai réussi à m'en sortir (et à mes Fandom aussi ^^)
J'ai réussi à m'en sortir et j'aimerais vraiment que vous vous en sortiez aussi @rashka@ @Malchance@
18 ans - 60,6 kilos - 1m71 - Arrêter les crises - EDNOS.

"There's no freedom like
the freedom who comes from
accepting yourself"

1532 appréciations
Hors-ligne
Ok, tu es consciente des risques, tant mieux! Fais gaffe pour la prochaine fois! Même si idéalement, il vaudrait mieux qu'il n'y ait pas de prochaine fois. Essaie de trouver d'autres moyens pour te soulager. Ce qui marche pour moi des fois, c'est de détruire quelque chose. Genre crayons, stylos, des vieux papiers, des vieux trucs que j'utilise plus, de la bouffe, etc. Peu importe. Ou bien tape dans quelque chose. Fait du sport intensivement. Après pour moi ça marche pas toujours, mais ça m'a évité de me scarifier des fois. Essaie de voir si un de ces trucs peut t'aider.

Fais attention à toi!
Age : 22 ans
Taille : 1m60
Objectif poids : 50 kg, puis 47-48 kg
TCA : oui
Virginia Newton

Pour l'automutilation, ce qu'il faut c'est ne pas se donner des objectifs trop irréalistes au début. Je pense que dans un premier temps, tu devrais essayer de réduire non pas la fréquence mais l'intensité des blessures, pour ne pas aller aux urgences. C'est "mieux" d'avoir beaucoup de petites marques qui partiront vite plutôt que de se mettre en danger ou de garder des traces à vie. J'ai eu une période où c'était quotidien comme toi et je ne pouvais pas faire grand chose d'autre. Essaie aussi un maximum de ne pas rester seule (ça limite les crises aussi bien que l'automutilation).
Pour la boulimie, vu ta signature je pense que c'est une boulimie post-anorexie et comme tu le dis, ça se règlera progressivement... C'est dur à vivre, je suis en plein dedans aussi mais il ne faut pas se décourager et il faut essayer d'en parler. Si tu persistes à manger trois repas par jour, complets, quoi qu'il arrive, ça va aller de mieux en mieux. Tu finiras par perdre le poids que tu as pris sans t'infliger de restrictions.
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Racontage de life.com.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1872 autres membres