TCA's world

TCA's world

une vie saccagée

4 appréciations
Hors-ligne
l'origine de mon trouble je la connais: c'est mes viols
j'ai eu une enfance horrible. mon père me battait, me frappait à coup de balais, ma sœur et moi, nous fouettait, nous insultait, nous giflait...
puis mes cousins, à 7-8 ans nous demandaient des fellations puis m'a sodomisé, à en hurler de douleur pendant des jours en pissant le sang quand j'allais aux toilettes,
puis à 14 ans, premier amour de vacances, sitôt retour à la maison, il est devenu obsédé, voulait me prendre ma virginité, me partageait avec ses copains qui au final ont réussi à me violer, m'ont agressé plusieurs fois sous ses yeux sans qu'il fasse quoique ce soit, sous son œil amusé. ils m'ont prise pour une fille facile.
13 ans, mes parents divorcent. je sombre dans la dépression. je tente déjà de me suicider.
je pique des médicaments à ma mère
je rencontre mon beau père
au lycée, mon petit ami me prend et me jette comme bon lui semble et moi je suis à ses genoux. je compense par la nourriture et je sombre dans la boulimie. les TCA rentrent dans ma vie.
fin de 3ème lors d'une conférence sur le SIDA, je réalise ce que m'ont fait mes cousins, révélations à mes parents qui ne réalisent pas, plainte de mon lycée, mes parents ne veulent pas porter plantes, veulent me faire taire.
je passe de la boulimie à l'anorexie, je perds 25 kilos en 4 mois.
mes parents aveugles n'y verront que du feu comme toujours.
ma mère à qui je lance un appel à l'aide en disant que je veux me suicider, me traite de folle bonne pour l'asile.
pendant le temps qu'elle travaille de nuit, mon beau père en profite pour me faire des attouchements. soit disant pour me relaxer suite à mes problèmes avec mes cousins!! l'affaire!!
un an plus tard je le dénonce, plainte, chantage au suicide de mon beau père, classement sans suite, retour chez ma mère et il continue son manège.
je pars de chez moi dès que je peux avec le premier venu. un étranger qui me fera vire les pires sévices, violences physiques, psychologiques et sexuelles possibles pendant 5 ans.
mes troubles alimentaires s'accentuent. les périodes et rechutes s'enchainent. les dépressions et tentatives de suicide aussi.
je le quitte le jour où il a failli me tuer. il a même essayé de m'étrangler.

à 24 ans, retour à zéro, je retourne chez mon père.
je rencontre celui qui est le père de mes trois enfants.
le bonheur est à ma porte.
je trouve la stabilité avec ma belle famille. mais rien ne va plus. je suis comme au bord du vide. mes humeurs font les montagnes russes, je passe de l'euphorie à la dépressions malgré l'amour et la stabilité de mon mari. l'amour de mes enfants ne m'aident pas à me stabiliser à me rendre complètement heureuse. j'ai l'impression que ce bonheur était éphémère et chaque jour était le dernier et que je pouvais tout perdre. j'ai trois beau enfant et à chaque grossesse je fais une dépression post partum.
à l'annonce de ma troisième grossesse, il y a 7 ans , trois jour avant, j'ai rêvé que mon beau père me voilait et me mettait enceinte. horreur. la grossesse est un cauchemar. je me crois enceinte de mon beau père pendant des semaines et les cauchemars s'enchainent. mon mari ne peut plus me toucher. je menace de me suicider à chaque instant. ma belle mère m'appelle tous les jours pour m'éviter le pire. elle est un soutien pour moi, elle qui a connu la douleur aussi. elle est là alors que ma propre famille m'a délaissé.
je passe de délire en euphorie, en dépression, ...et deux jours avant l'accouchement, le diagnostique tombe: je suis bipolaire. anorexique bipolaire, l'anorexie est une comorbidité de la bipolarité, j'ai des tocs, je suis anxieuse, j'ai une phobie sociale, j'ai des attaques de panique, la totale. comme je fais des hallucinations, j'ai un trouble bipolaire de type psychotique.
et en novembre 2018, je suis aussi diagnostiquée autiste de haut niveau.
en même temps que mon diagnostique de bipolarité , mon fils ainé est diagnostiqué trouble bipolaire juvénile, c'est à dire cyclothymique. c'est bien la veine, je lui ai refilé ma maladie!!
mon fils ainé fait en 2018 fait une rechute bipolaire, crise sur crise, tentative de suicide, menace de fugue, intolérance à la frustration, casse tout... une vrai tornade et tout s'arrête comme cela a commencé fin novembre...
et moi fin novembre je m'écroule et là commence ma rechute dans l'anorexie. j'ai perdu le contrôle de ma vie, alors je contrôle mon alimentation après une dépression de 7 ans après ma grossesse de mon dernier fils qui m'avait rendu obèse et m'avait fait sombré dans l'alcool.

voilà, j'en suis là en ce moment, luttant contre l'anorexie à nouveau depuis novembre, ayant perdu 25 kilos en quelques mois. je stagne depuis mars. mais je suis toujours dans le contrôle. je suis un peu perdue.
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

186 appréciations
Hors-ligne
Je ne peut, bien sur, pas donner de conseils puisque je n'ai jamais vécu tout ça. (je crois que je l'ai déjà dit mais je ne sais plus quand). Mais si je devais t'en donner, je te conseillerais de tenter de régler tes problèmes dans ta vie avant de tenter de guérir l'anorexie. Je pense qu'on utilise certaines maladies mentales ou addictions (comme l'anorexie ou l'obésité) pour régler nos traumatismes ou nos problèmes et qu'il faut essayer d'identifier le problème et tenter de le régler pour tenter de guérir la maladie. J'ai entendu dire que beaucoup de personnes développaient de l'anorexie après un viol (les enfants particulièrement) ou après des carences affectives...etc.
Bref, voilà, c'est à peut près tout ce que j'avais à repondre.
J'espère que je suis clair, désolée si j'ai était maladroite dans mes propos, je n'ai que 14 ans après tout, je ne connais rien à la vie et je dit souvent d'énormes conneries mais je me suis permis de répondre à ce sujet car je trouve que ce qui t'es arrivé est révoltant (les viols, la maltraitance). Je ne voulais pas rester les bras croisés à rien faire et ignorer ce post.
Si je peut t'aider ne serais-ce qu'un tout petit peu en écrivant cette réponse ce sera déjà quelque chose.
Je te souhaite plein de courage et de force, tu en a besoin.
Ida, 14 ans, Boulimie-anorexie (non diagnostiqué)
IMC départ: 24.7 / IMC actuel: 24.5 / IMC objectif: 18.1
"Come as you are, as you were, as I want you to be..."

4 appréciations
Hors-ligne
J'ai fait des années de thérapies et j'en fait encore. Depuis mes 15 ans mais rien n'y fait. Je rechute toujours. 
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

481 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir,

Tout comme @IamIDA@, je ne pouvais pas me résoudre à ignorer ce post. J'aurais donné n'importe quoi pour ne pas le lire, pourtant. Comment l'être humain, animal censé être si évolué et fondamentalement bon, peut-il être si primitif et monstrueux ? Ça me dégoûte. Dire que tout ton entourage a été si toxique envers toi... Je ne sais pas quoi te dire, je suis démunie face à cette histoire, ton histoire, ton histoire qui me fait tant de peine et de chagrin... Je suis heureuse que tu n'aies plus un entourage mauvais, c'est déjà un bon début pour t'en sortir. Tu as raison de parler de tout ça, c'est en en parlant que tu iras vers l'acceptation et la résilience. Tu es très forte, je t'admire beaucoup d'être restée et de t'être battue malgré tout. Tes maladies, que ce soit l'anorexie, ta boulimie passée, ou ton trouble bipolaire, sont en effet le fruit de tes traumatismes passés, comme l'a dit @IamIDA@. Qui pourrait rester passif face à tout ça ? Ton corps s'est créé des mécanismes de défenses. Avec l'anorexie et la boulimie, tu contrôles ce corps, dont le contrôle et la propriété t'ont été volés par le passé. Avec la bipolarité, tu exprimes ces contradictions et ce désespoir qui sont en toi. Tu as le droit d'aller mal. Personne n'a le droit de remettre ta douleur en cause. Les actes ont une valeur subjective. Ce qui sera moralement acceptable pour certains sera intolérable pour d'autres. Continue d'en parler, continue de t'accrocher. Tu en vaux la peine. Tu n'es pas seule. Continue ta thérapie. Je suis sûre qu'un jour, tu auras le déclic qui réparera ta vie jusqu'à présent saccagée par tant d'années de souffrance muette. Libère-toi. Toi seule a le pouvoir. Tu es une belle lumière, tu es forte, et tu es aimée. Tu es différente et c'est ce qui fait ta force. Alors puise-là, ça te fera du bien.

Plein de courage pour la suite, ne doute pas de toi 🍀
17 ans / 1m53 / 37kg
Objectif : 39kg / Guérison
Anorexie mentale / Non vomitive / Diagnostiquée
Suicidaire / Ehlers-Danlos / Fibromyalgie
Je ne connaîtrais pas la peur, car la peur tue l'esprit.

4 appréciations
Hors-ligne
merci beaucoup. j'espère que ma thérapeute m'aidera à dépasser mes troubles alimentaires qui perdurent depuis tant d'années!! ces dernières semaines je lui avais donné bon espoir, je commençais à remanger, mais je constate hélas que je suis toujours dans la restriction, dans le contrôle et que je mange peu, et loin de 1000 calories par jour!!  même si mon poids est stable, l'anorexie est toujours là. on travaillait sur d'autres problèmes en ce moment, l'anorexie était au second plan mais cela reste toujours un problème à traiter. régulièrement, elle me demande où j'en suis à ce niveau. il faudra que je lui dise que cela ne va pas fort meme si je ne perds pas de poids. mais si je suis dans le contrôle permanent, c'est que les problèmes du passé et ses conséquences ne sont pas réglées
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

481 appréciations
Hors-ligne
C'est normal. Cela prendra certainement du temps, mais tout finira par payer. En ayant conscience des problèmes et de ce que tu vis, en te laissant aider et en continuant tes efforts sans baisser les bras, tu parviendras à bout de tes problèmes. Tu sais être en-dessous des 1000 calories par jour, tu sais que ce n'est ni normal, ni bon pour ta santé, et c'est déjà beaucoup, parce que ça veut dire que tu vas pouvoir modifier ton alimentation pour augmenter le nombre de calories, et essayer de te faire violence pour faire moins attention. Essaye de manger de petites quantités d'aliments plus caloriques, ça ne te fera pas le même effet. C'est bien que tu comptes parler de tout ça à la spécialiste qui te suit, cela t'aidera à avancer, et elle te sera ainsi d'une aide plus efficace. Courage 🍀
17 ans / 1m53 / 37kg
Objectif : 39kg / Guérison
Anorexie mentale / Non vomitive / Diagnostiquée
Suicidaire / Ehlers-Danlos / Fibromyalgie
Je ne connaîtrais pas la peur, car la peur tue l'esprit.

20 appréciations
Hors-ligne
Coucou ...
Je voudrais vraiment t'aiderz ta detresse me touche et je sais qu'apres tout ce qui t'es arrivée Tu peux etre tenté de croire que la vie ne te reserve pas de Bonheur concret... Mais C'est faux.
TU m'as l'air d'être une femme epuisée par le cycle repetitif Des evenements qui te stigmatisent, qui ont volés une parties de toi. Mais moi je veux te dire a quel point je suis fiere que tu reussisses encore a vivre, que tu ai trouvé le courage de nous raconter ces injustices immondes dont tu as ete la victime. 
TU as le droit au Bonheur, Tu peux exister. Pas besoin d'être parfaite pour ça, (je parle de ta bipolarité) Alors bien sur je n'ai jamais vecu ce que tu as du subir, toutefois J'ai connu Les violence's physiques et sexuelle et j'ai conscience que ce sont Des choses destructrices. 
Sincerement je voudrais t'aider, et pour lr moment je ne peux que t'offrir Mon reconfort, j'espère que tu ne m'en voudra pas. 
Garde la Tete haute, Tu es une personne formidable ! ❤️

Prends soin de toi
Atteinte de TCA à 14 ans

15 yo
161 cm
42 kg
Vise 30 kg

| ANOREXIE MENTALE | HYPERPHAGIQUE | SUICIDAIRE | MUTILATION |

4 appréciations
Hors-ligne
pensées obsédantes, je pense à la nourriture toute la journée et même parfois en rêve. je pense à e que je vais manger toute la journée, réfléchir à ce qui va être le moins calorique...
ce week end, barbecue, mon mari par acheter des saucisses, panique à bord!!! que de calories!!! il revient avec deux maquereaux heureusement. puis lui et les enfants se font des hotdog avec du ketchup. les enfants ne finissent pas leurs hotdog alors c'est mon mari qui les finit. et je le vois manger et manger encore et encore. je ne sais pas comment il fait pour s'empiffrer de cette manière sas tout revomir, ni où il trouve la place pour tout garder. mi si je fais un plat normal, entrée , plat formage et dessert et avec un verre d'eau , cela va direct au toilette alors quatre hot dog!!!
j'en ai marre de calculer tout ce que je mange et de ne prendre aucun plaisir , de tout contrôler , d'avoir peur de tout, et que cela me dégoute. moi qui adore le fromage, je n'arrive plus à en manger tellement j'ai peur de prendre un kilo!!! jen ai marre d'etre obseder par la nourriture et de ne penser qu'à cela tout le temps et que cela ne soi que mon obsession du moment.
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

481 appréciations
Hors-ligne
Je comprends ce que tu ressens, ta frustration, ton incompréhension face à l'appétit de ton mari. Tu sais, tu peux mettre de côté tes pensées, ne pas les écouter, et manger ce qui te fait envie. Tu peux te rattraper plus tard, faire du sport pour te récupérer, manger mieux au repas suivant. Ne laisse pas la nourriture te pourrir la vie, tu passes à côté de tant de belles choses ! Courage, tu es plus forte que ça !
17 ans / 1m53 / 37kg
Objectif : 39kg / Guérison
Anorexie mentale / Non vomitive / Diagnostiquée
Suicidaire / Ehlers-Danlos / Fibromyalgie
Je ne connaîtrais pas la peur, car la peur tue l'esprit.

4 appréciations
Hors-ligne
Pour le moment, la nourriture me dégoute encore plus les saucisses et la viande
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

481 appréciations
Hors-ligne
Essaye de cuisiner en famille, avec tes enfants, de manière à faire des plats jolis et appétissants, qui te donnent envie de les manger.
17 ans / 1m53 / 37kg
Objectif : 39kg / Guérison
Anorexie mentale / Non vomitive / Diagnostiquée
Suicidaire / Ehlers-Danlos / Fibromyalgie
Je ne connaîtrais pas la peur, car la peur tue l'esprit.

4 appréciations
Hors-ligne
En général je fais les plats en semaine pour tout le monde et mes plats végétariens pour moi à part. Sauf craquage je ne mange plus de viande ni de poisson alors cela limite les repas commun!!!
Aujourd'hui craquage en bon et du forme. Je me dégoute. Comme J'ai emmené mon fils aîné chez le psychiatre en début d'après midi J'ai rien mangé avant. Résultat au retour, faim, j'ouvre le frigo. Je commence léger, un yaourt, puis une trentaine de grammes de lapin et là mes yeux tombent sur les restes de hot dog des enfants. J'ai mangé les saucisses , jeté le pain et culpabilisant, J'ai bu beaucoup d'eau pour pouvoir tout revomir.. Je me dégoute.... une grosse merde.. tu parles d'une végétarienne!!! Et je suis sûre que pour me punir ce sera diète ce soir... Je suis nulle. Comment on s'en sort de cette foutue mala die? Je ne veux pas inquiéter ma famille. Je ne veux pas tomber au point d'être hospitalisée même si j'en suis loin. Il faudrait que je perde au moins encore plus de 25 kilos!!!
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

481 appréciations
Hors-ligne
Tu sais, tu peux faire de la "viande végétale", c'est tout aussi bon !
Ne te culpabilise pas pour aujourd'hui, c'est justement en culpabilisant que tu entretiens le cercle vicieux de la maladie. Ce n'est pas grave, tu as le droit de craquer, surtout si tu ne manges pas régulièrement, ni en quantités suffisantes pour subvenir aux besoins de ton organisme ! Tu te rattraperas ce soir en mangeant léger, surtout pas de jeûne, c'est quelque chose à craquer demain matin ! Je suis en train d'essayer de me sortir de la maladie, si cela t'intéresse, je ne veux pas raconter ma vie, mais je suis en bonne voie de guérison. Tu en es tout aussi capable. Courage !
17 ans / 1m53 / 37kg
Objectif : 39kg / Guérison
Anorexie mentale / Non vomitive / Diagnostiquée
Suicidaire / Ehlers-Danlos / Fibromyalgie
Je ne connaîtrais pas la peur, car la peur tue l'esprit.

4 appréciations
Hors-ligne
Ce soir, je n'ai pu manger qu'une assiette de salade verte avec une tomate avec quelques cuillères d'algues
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

4 appréciations
Hors-ligne
Je suis assez régulière le matin. Je fais mon plein de proteine: deux oeufs brouillés mélangés avec des légumineuses ( un mélange de pois cassés , lentilles, quinoa, riz, et graines en tout genre et cereales type épeautre. Bref un concentré de vitamines) 
Pas en grosses quantité en tout cela fait avec les oeufs et les légumineuses environ 100 g mais moi cela me suffit. Avec un thé vert et un peu de miel. C'est mon petit déjeuner. 
juin 2018 : 87 kg ; mai 2019 : 63 kg ; objectif : 55 kg
maman de 3 enfants, bipolaire et autiste
anorexique depuis mes 15 ans, automutilation
ai subi des maltraitances physiques et sexuelles
suivie psychiatrique, TCC, et nutritionniste

481 appréciations
Hors-ligne
C'est déjà pas mal, et c'est surtout mieux que rien !
Ton petit déjeuner est très bien ! Continue comme ça !
17 ans / 1m53 / 37kg
Objectif : 39kg / Guérison
Anorexie mentale / Non vomitive / Diagnostiquée
Suicidaire / Ehlers-Danlos / Fibromyalgie
Je ne connaîtrais pas la peur, car la peur tue l'esprit.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1818 autres membres