TCA's world

TCA's world

Le régime:la chrononutrition


régime :la chrononutrition

Le principe de la chrononutrition :

respecter les rythmes naturels du corps. Une méthode élaborée en 1986 par le Dr Alain Delabos. Notre organisme remplirait des "missions" au fil des heures : apporter de l'énergie, consolider les cellules, digérer, se préparer au sommeil...
Pour cela, on sécrète des substances (enzymes, hormones, etc.) en quantités variables dans le système digestif et le corps selon le moment. Chacune d'elles aide à digérer un type précis d'aliment. Le manger au moment où la "bonne" substance agit, évite de le stocker

L'objectif de la chrononutrition :

L'idée, c'est de rééquilibrer la silhouette, plus que de perdre du poids. Selon le Dr Delabos, la forme du corps reflète l’alimentation (et ses déséquilibres éventuels). Trop de protéines = poitrine et épaules volumineuses, trop de sucre = trop de fesses et de seins, trop de féculents = ventre gonflé... et même les sacro-saints légumes (s'ils sont consommés au détriment des protéines) procureraient des hanches et des cuisses généreuses

Aucun aliment n'est interdit à l'exception du lactose

Notre organisme pouvant avoir du mal à le digérer, donc il le stocke. Alors le lait, les yaourts... on oublie ! Pour ne pas se carencer en calcium, on consomme des produits laitiers tels les fromages à pâte cuite contenant moins de lactose.

4 repas dans la journée

Le petit-déjeuner doit être copieux et gras (fromages, pain, beurre, charcuteries...) et le goûter apporter des sucres (fruits et dérivés, chocolat...) et du gras végétal (oléagineux, avocat, olives...). Déjeuner et dîner se composent d’un plat unique (de temps en temps entrée + plat au déjeuner) : viande en sauce ou pas + féculents au premier, poisson + légumes au second.
Sucre ajouté, viennoiseries, vin et desserts d’une façon générale sont blacklistés pendant tout le programme, sauf au cours de deux repas "jokers" dans la semaine !

 

Chaque matin, nous sécrétons trois substances : l’insuline, pour mobiliser l'énergie nécessaire à notre réveil ; les lipases, qui permettent d'utiliser les graisses pour la fabrication des parois cellulaires ; et les protéases, afin de transformer les protéines en contenus cellulaires.
Au petit déjeuner, il faut donc manger... gras. Car ces substances sont faites pour digérer les lipides.

Mon petit-déjeuner type :

100 g de fromage (n’importe lequel), 70 g de pain frais ou grillé, 20 g de beurre, boisson chaude sans lait, ni sucre.
> En milieu de journée, le corps est en plein processus de densification des cellules. Pour ce faire, il secrète des protéases et des amylases.
Au déjeuner il faut donc manger dense. Ces substances sont faites pour "traiter" l'apport de protéines.

Mon déjeuner type:

 : 250 g de viande ou 250 g de poisson (en sauce ou pas) ou 3 ou 4 œufs, 1 petit bol chinois de féculents, même au beurre ou en vinaigrette ou 50 g de pain

> En milieu d’après-midi,

apparaît un pic insulinique destiné à utiliser des sucres rapides présents dans le corps, à éviter le déstockage des protéines et à compenser la fatigue liée au fonctionnement des organes.
Au goûter je mange donc sucré.

Mon goûter type :

30 g de chocolat noir, ou 1 petit bol chinois d'oléagineux type noix, noisettes, pistaches, ou d’olives, ou 1 avocat vinaigrette ; 2 petits bols chinois de fruits frais, ou 1 petit bol chinois de fruits secs (raisins, abricots, pruneaux...), ou 2 pommes cuites avec confiture, miel, sirop d’érable, ou 2 grands verres de jus de fruits naturel.
L'idée : se caler suffisamment pour ne pas se jeter sur le dîner, qui, lui, doit être très léger.

> Le soir venu,

il n’y a pratiquement plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit considérablement l’assimilation des aliments. Et, comme on métabolise peu, on stocke ! Au dîner je mange donc léger.

Mon dîner type :

Poisson maigre ou fruits de mer à volonté ou 120 g de viande blanche, de préférence sans sauce ; 1 petit bol chinois de légumes, éventuellement en vinaigrette.

LOVE

ProAna-Conda(miss ana-viperia)


18/02/2013
0 Poster un commentaire