TCA's recovery ou perte de poids saine

TCA's recovery ou perte de poids saine


10 appréciations
Hors-ligne
Merci, j'ai déjà fait deux comas glycémiques donc je connais hélas les sensations.
Hier j'ai encore fait une crise de 5 h. Aujourd'hui je tente de ne pas en faire car je n'aime pas avoir le visage gonflé le matin après la crise et surtout tout le nettoyage que cela occasionne sans compter la perte d'argent. Et la fatigue, l'estime de soi ... mais j'ai du mal  à accepter de garder l'alimentation même naturelle ...là ..
En fait j'ai juste une ou deux textures que je supporte et en plus avec une certaine température sinon je ne peux pas.
De toute façon je sais que je ne vais pas avoir le choix pour avancer que de redresser la barre, sans forcément penser au poids, il faut que je retrouve un équilibre sans crises mais bizarrement elles me font aussi du bien par moment donc je suis un peu perdue aussi et je ne vois pas trop comment je vais y arriver avec en plus cette phobie de regrossir. J'aimerais encore perdre deux kilos en fait c'est complètement stupide mais c'est la peur de devoir en reprendre, comme une marge, alors que je n'en ai déjà plus beaucoup.
Mais je continue à travailler mes matières chaque jour et je me dis que si j'étais bien, déjà vues les facultés que j'ai, je serais vraiment épanouie  à pouvoir potentialiser toutes mes envies et possibilités, mais là il va me falloir un peu de temps, et ça tombe bien ,j'ai quand même plusieurs mois avant la rentrée universitaire, 5 mois en fait pour me reprendre. Donc clairement, si fin juillet je merde autant, je pense qu'il faudra la sonde ... je vais tenter de m'en passer en attendant.

Je ne poste donc pas mes repas là car je trouve que c'est merdique et je ne veux pas que cela inspire de mauvais comportements chez les autres.

Petite moi je voulais être pompier à cause du camion rouge qui me fascinait ^^.

@Echo tu es une fille vraiment chouette, je te souhaite de ne pas faire traîner trop les symptômes, tu as beaucoup à apporter aux autres et tu es pleine de belle énergie à partager.
45 ans, TCA depuis mes 10 ans
1m68 38 kg

476 appréciations
Hors-ligne
@ena je sais à quel point la perspective de grossir peut être effrayante. C'est la maladie qui s'exprime. Qui nous fait croire qu'on a le contrôle, qui nous donne le sentiment qu'on gère qqch. Que notre vie a du sens. Mais finalement c'est la descente aux enfers... et on ne remonte pas la pente facilement. Tu es déjà bien loin dans la chute... et plus tu te laisses tomber et plus ça sera dur de remonter. Même si tu es de nouveau prise en charge par cet équipe dont tu me parles. Le plus gros du travail c'est à toi de le faire.
 
Comme tu l'as dit. Tu as du énormément de potentiel dans tes matières et tu le gâches par ce que tu ne peux plus assumer. Par ce que tu laisse l'ano primer sur ta véritable vie. 
Tu as le superbe projet de reprendre des études. C'est une très belle opportunité de te valoriser dans ce que tu fais de mieux. D'apprendre de nouvelles choses. De te démarquer par ton potentiel. Donc ne gâches pas tes chances de réussir d'emblée. 

Fais un contrat avec toi même. Notes sur papier que tu as 5 mois pour remonter la pente. Que pour telle raison tu t'engages a te réalimenter. Par ce que ça t'apporteras tel bénéfice. Telle opportunité ou chance de réussite. Tu le signes et tu le placardes sur ton frigo et sur la porte des toilette ^^. Ça peut t'aider a garder le cap quand tu sens que tu vas déraper.

Après concernant leq crises. Tu en fais par ce que tu manges trop peu. Donc c ton corps qui te rattrape. Et je comprend que ça te fasse du bien. Quelque part, c'est un moyen de lâcher prise. Et comme ton esprit est accaparé par l'intensité de la crise. Tu es comme déconnecté et c'est ça aussi qui est agréable. Faut pas te sentir coupable d'en faire. Même si c'est dur. 

Ahah c'est un rêve de beaucoup d'enfants :)

Merci pour ta gentillesse. Ça me touche ce que tu me dit 😘

Et toi ne lâches rien ! Rappelles toi que tout est possible !



10 appréciations
Hors-ligne
Non , les crises chez moi sont planifiées, je pourrais m'en passer mais parfois j'ai juste envie car pendant ce temps je travaille à l'ordinateur et mon cerveau est heureux de se gaver de tout
Quand je décide de ne pas faire de crises je n'en fais plus, les crises en plus me font largement plus maigrir c'est aussi pour cela que j'en fais. Elles n'obéissent pas à une compulsion.
Là je n'en fais pas, je décide d'en faire deux par semaine.
Mais j'arrive quand même à travailler presque 8 h par jour plus tjs 20 km de vélo à peu près. Mais petit à petit je pense avec de l'aide réintroduire des protéines vegetales ( pas sous forme féculents ou autres), et voir ce que cela donne en terme de poids et énergie. Mais là j'attends car je ne veux pas grossir encore. J'ai dit ne pas vouloir passer sous 38 kilos car cela ne serait pas tenable pour mon projet et en plus quand je  passe sous 38, je perds très vite mes muscles qui restent et c'est ainsi que je m'étais retrouvée à 32 et là plus moyen de marcher pour moi avec perte associée +++ bref, vital en jeu et je n'ai aucunement cet objectif, je veux aller à la mer cet été, nager, et partager a minima quelques repas même si pas comme les autres.

On va voir ce qui se passer ces deux mois à venir pour commencer ... je réagis quand je me sens trop mal ou faible ...
45 ans, TCA depuis mes 10 ans
1m68 38 kg

476 appréciations
Hors-ligne
Coucou @ena, j'espère que tu vas bien :)

Je vois. J'ai jamais été capable de planifier des crises c'est déjà ça je trouve ^^ 

En revanche, je ne sais pas comment tu fais pour si peu t'alimenter et faire tout ça dans la journée...  je ne serais pas du tout capable de tenir pour ma part. Et je pense que ton corps risque de lâcher sans prévenir... même si tu ne perds pas plus, ce que je vois c'est que tu pousses ton corps dans ces derniers retranchement... et pas sure qu'il tienne encore longtemps comme ça.

C'est bien d'avoir des projets de vacances et des envie liées à ça. C'est une motivation supplémentaire pour se réalimenter progressivement. 
Quand est ce que tu revois ton psy ? Tu as déjà vu un diet ou pas encore ? 

Ça fait quelques mois déjà que tu es dans cette phase. À mon sens tu ne peux pas toujours te cacher ou fuir ce qui te déplait dans la vie et dans ta vie en te retranchant dans l'ano. Ça ne te rend pas service et ça ne règles pas mes problèmes. Tu penses en avoir besoin pour te rassurer et te sécuriser. Pour te protéger aussi. Mais l'ano n'est pas une bulle réconfortante et protectrice. Plutôt une bulle destructrice et ravageuse. Elle ravagé ta vie et tu l'a laisse encore gagner...

Tu as conscience de beaucoup de choses par rapport a ta maladie et c'est bien de te fixer des limites a ne pas franchir. Mais pour autant ça ne doit pas être une excuse pour laisser faire. Tu ne seras peut être jamais prête a reprendre du poids. Donc a mon sens avant qu'on te force a la sonde ou des extrêmes imposés que tu vivras très mal, essayes. Essayes d'introduire une minuscule portion de protéine dans ton alimentation quotidienne. Inities toi même un changement. Il sera toujours possible de revenir dans ta zone de confort. Mais c'est un effort dont tu es capables. Tu ne dois pas avoir peur des conséquences. Au contraire. Ça ne peut que changer en bien. 

Plein de courage 😘

10 appréciations
Hors-ligne
Merci. Je revois le psy au centre expert le 6 mai et le diet dix jours après mais je ne vois pas trop comment ils vont pouvoir m'aider. Le psy oui mais le diet je pense qu'il sera assez impuissant d'autant que lorsque l'on est vegan ça passe mail.
Ce matin j'avais encore un peu perdu, je suis à 13,9 d'imc là... je continue à étudier, c'est ma bouée ...
Bisou
45 ans, TCA depuis mes 10 ans
1m68 38 kg


Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Carnet alimentaire personnel.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1979 autres membres