TCA's world

TCA's world

À quoi sert une crise ?
Promod

Bonjour à toutes et tous !
je vous fait part d'une reflexion que je me suis faite.
j'ai remarqué que lorsque je faisais une crise, ça avait pour effet de faire sortir toute ma rage, je dis tout ce qui va pas, j'exprime ma colère.
Si je n'exprime pas cette colère, je suis très énervé j'ai des idées très très noires (voires suicidaires).
Je ne sais pas si ça peut vous donner une piste d'explication de vos crises.
En tout cas, je ne me scarifie pas mais c'est pas loin parfois.

458 appréciations
Hors-ligne
Oui je comprend ce que tu veut dire, quand je crise, c'est souvent parce que j'ai un trop plein d'émotion ou je ne sait quoi en moi qui monte qui monte, je suis incapable de faire quoi que ce soit, je m'énerve, j'ai l'impression que je vais exploser parce que j'ai un trop plein de colère/peur/je sait pas vraiment quoi en moi et...je pète les plombs sur la nourriture. En définitive les crises nous servent peut être à extérioriser nos émotions parce qu'on en as trop, on est plus sensible et peut être introverti, on ne sait pas exprimer nos sentiments, c'est viscérale. C'est la seule façon que tu as trouvé pour l'instant pour exprimer ce trop plein de sentiment peut être. Oh et ne pense même pas une seconde toucher à une lame, je t'assure que ça ne fera qu'empirer ton état, tu te sentira encore plus malheureux, vraiment promet nous de ne jamais commencer!!
Léa, 16 ans, anorexie et boulimie (non diagnostiqué)
Veux guérir et perdre du poids
taille: 155cm
objectif: 43kg


Virginia Newton

Pour les crises, je suis assez d'accord. Je les perçois comme une pulsion de vie, un trop plein d'émotions qui n'arrive pas à s'extérioriser d'une bonne manière. L'énergie que l'on voudrait dépenser finit par se perdre dans une crise.
Cependant, lorsque les crises deviennent quotidiennes, il arrive qu'elles surviennent sans raison, elles prennent toute la place. Au début, on crise parce qu'on se sent mal, et on finit par se sentir mal quand on ne peut pas criser. C'est dans ces périodes, à mon avis, qu'il faut atténuer le symptôme pour remonter aux sources et pour faire, comme tu l'as fait Pouniapod, une analyse afin d'en comprendre les causes.

26 appréciations
Hors-ligne
@Virginia Newton@
Tu as tout à fait raison, selon moi. Au début, après les premières crises, je me rappelle m'être sentie horriblelement mal, seule et incapable de réaliser mes objectifs. Maintenant, tout est différent. Les crises font partie intégrante de ma vie. Chaque soir, je rentre et je n'ai qu'une seule idée en tête: manger. Je n'écoute plus personne (et surtout pas mon estomac). Pour ma part, j'utilise mes crises pour refouler mes émotions. Je mange trop, ce qui e rend léthargique et totalement anésthésiée. Je déteste mes crises... mais je déteste ne pas criser, parce que cela me fait perdre ce sentiment de sécurité que j'acquiert en mangeant...

En tout cas, merci pour ce poste, il est très aidant pour moi.
Bonne chance à toutes/tous
Taille: 1m70
Poids: 50
Objectif: ?
Anorexie mentale, automutilation, boulimie non-vomitive.
Perdu dans ce monde...

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1823 autres membres