TCA's world

TCA's world

Saleté de maladie!

65 appréciations
Hors-ligne
Coucou les filles!

Bon ce post est... comment dire... une sorte d'exutoire ou je sais pas quoi dans le même genre.  Je dois extériorisé ma peine.  Je suis épuisé, mais j'ai besoin de raconter... alors trouvez-vous une boite de mouchoir si vous êtes prête à me lire!

Dans un autre post Vérité de zpf  , j'ai parlé de l'infirmière qui m'avait totalement aidé et qui avait changé ma façon de me voir et de voir mon corps pour toujours.

Cette femme généreuse et absolument géniale m'avait expliqué que je ne devais pas penser en terme de prise de poids ou d'engraissement, mais bien en ajout de beauté avec des phrases comme :

Il faut une légère poitrine pour apprécier pleinement un jolie ventre plat.
Il faut de jolie fesses bien ronde pour définir la finesse de tes cuisses
Sans de belle hanches bien évidente, personne ne verra que ta taille est aussi fine

etc...

C'était une femme forte ( une forte personnalité attention) et d'une générosité sans limite, elle pouvait passer des heures simplement à nous parler de tout et de rien et à nous raconté des épisodes de sa vie sans qu'on sache si tout ça était bien réel ou non, mais ça nous permettait d'oublié momentanément nos problèmes.

Enfin bref, vendredi dernier, ma mère est allé à l'hôpital pour voir une amie et elle est tombé sur cette femme là.  elle utilisait une marchette et regagnait sa chambre suivit par une autre infirmière qui l'aidait avec son support à soluté.  Ma mère lui a demandé ce qu'elle avait et après l'avoir replacé, elle a simplement répondu : " Cancer des os phase terminal "

Ma mère m'a tout de suite appeler et j'ai sauté dans le premier bus pour Sherbrooke! 

Quand je suis arrivé à l'hôpital, elle m'a tout de suite reconnu et elle a simplement dit : " humm, je suis contente de te voir, comment vont tes études?"

Je me suis mise à pleurer de la voir avec plein de tubes et de fils partout.  elle m'a fait signe d'approcher et a commencer à me consoler...  comme si c'était encore son travail de veiller sur moi!  à un moment donné j'ai eu vaguement conscience d'une autre présence (ma mère était là) et Lucette a simplement dit : "Elle pleure enfin!"

J'ai pleuré et pleuré comme une folle pendant qu'elle me caressait le dos.  lors de mes petites alcamie, elle me demandait de la poussé en chaise roulante pour la conduire au département de pédiatrie où les TCAs sont traité.  Elle me présentait les filles et me présentait à elle de la façon suivante :

Bonjour ma belle Laurie, ça va aujourd'hui? Je te présente une amie à moi, Johan.  Elle a aussi été traité ici il y a quelques temps.  Tu vois, quand je te dis que tu peux arrivé à vivre et à être heureuse et bien en voici la preuve.

Ensuite elle discutait de tout et de rien avec la jeune fille, m'intégrant autant que possible à la conversation et racontant des blagues comme elle l'a toujours fait.  Quand elle voyait que je commençait à voir les yeux en eaux, nous retournions à sa chambre ou je recommençais à pleurer pour des périodes de quelques minutes à quelques heures.

Elle m'a laisser pleurer sans essayer de m'arrêter, me parlant gentiment et me caressant le dos, me parlant de sa jeunesse, des ses études, de sa famille et m'intérogeant sur mes mes études et mes plans d'avenirs tout en me provocant en me disant que mes idées ne seraient jamais acceptés parce que je ne suis pas un homme (sachant très bien que je suis féministe jusqu'au bout des ongles).

Son docteur est venue la voir plusieurs fois pour lui dire de se coucher ou me demander de quitter ses genoux où j'étais pelotonné comme une petite fille.  À chaque fois elle lui répondait qu'il ne connaissait rien aux sentiments humain et à la vraie maladie (ben oui! un cancer en phase terminal c'est évidemment rien comparé à l'anorexie!)  et le doc lui demandait si elle avait très mal et se plaignait qu'elle refuse de prendre sa morphine...

C'est seulement Dimanche soir qu'elle m'a demandé de l'aider à s'installer dans son lit, maintenant que j'y repense, j'ai l'impression qu'elle n'avait pas dormi depuis mon arrivé.  Je l'ai aidé de mon mieux, arrangeant ses oreilles et ajustant ses couvertures.  Elle m'a regardé en me disant que j'étais la fille qu'elle n'avait jamais eu.

"Écoute moi bien Johan, la vie est dure et injuste.  tu es belle, tes origines Allemande et Suédoise ont donné le plus beau des résultats.  Tu es plus intelligente que la moyenne et tu réussi très bien dans un domaine particulièrement difficile et hostile aux femmes.

Certaines femmes sont laide, d'autre énormes et d'autre encore plus stupide que leur talon aiguilles.  Ce sont toutes des injustices.  La tienne est de ne pas t'aimer.

Continue à travailler fort ma chérie, je sais qu'un beau jour, tu te réveillera heureuse et fière de toi.  tu seras fière d'avoir atteint tes objectifs et du chemin parcouru pour y arriver.  Je te fais confiance, je sais que tu le feras!"

Puis elle m'a demandé d'allumer la télé pour regarder ses émissions.  Je me suis assise à côté d'elle et elle m'a pris la main.  Je ne sais pas à quelle heure je me suis endormie, mais je suis presque certaine que c'était avant 21h00. 

J'ai été réveillé par un bruit strident et désagréable...  c'était son moniteur cardiaque qui affichait un trait plat...  je me suis remise à pleurer.

Je suis rentré chez moi Lundi dans la journée pour mes cours mais j'avoue que j'avais envie de tout lâcher.  Je n'y ai pas mis les pieds de la journée.  Puis dans la soirée, je me suis rappeler que je lui avait promis de continuer à me battre, j'ai donc repris les cours Mardi matin.  J'ai travaillé comme une folle pour arriver à rattraper mon retard de Lundi, je me demande vraiment comment font les étudiants qui ne travaillent pas autant!

Depuis Lundi, je traine une sorte de poids étrange, et d'écrire tout ça ici me soulage, c'est très étrange, mais tant pis, si ça marche, je ne vais pas chercher plus loin...

Cette perte m'a fait comprendre que je dois absolument renouer des liens plus solides avec ma mère, et peut-être même avec mon père, même si cela me répugne, je vais essayer.  Du coup, j'ai donné mon adresse à ma mère et elle viendra me prendre, Aller-retour Sherbrooke-Montréal pour aller aux funérailles de Lucette.  Pour lui dire un dernier au revoir!

LOL... Je pleure et je ris en même temps, je dois avoir l'air d'une parfaite idiote.  Je pleure ma peine et je ris de voir mes doigts plein de larme à force de m'essuyer les yeux.  Désormais, je ne retiendrai plus jamais mes larmes car comme me l'a dit Lucette : "Tu pleures très bien ma chérie, certaines femmes ne peuvent pas se permettre de pleurer en public car ça ne leur va pas au teint, mais toi, tu le fais très bien alors ne retient plus jamais tes larmes..."

Je t'aime Lucette! 

xxxx
Annia (Québecoise non pure laine)
Âge 21 ans
Taille : 1m71
Poids : 58 kg
Objectif: Un corps ferme et mince avec de jolis muscle féminins là où il en faut!
Anorexie sportive avec de légères phases boulimique

95 appréciations
Hors-ligne
oh je suis vraiment désolée....ça devait être une merveilleuse femme...
qu'elle repose en paix...
:Haaaaaan:
âge : 19ans
taille : 1.69m
poids voulu : 47kg
objectif : contrôle & me sentir bien dans mon corps^^
TCA : anorexie mentale diagnostiquée + scarifications (tres rarement mnt)
autres : amoureuse du sport & de la musique!!

286 appréciations
Hors-ligne
Mon dieu ton texte à réussis à me mettre les larmes aux yeux... 

Je suis vraiment désolée pour toi ma belle, et je comprends que cette perte soit dure à vivre...

Ca avait l'air d'être vraiment une femme extraordinaire et dotée d'une force, d'une lucidité et d'une empathie que peu de personnes ont...

C'est triste de voir que c'est souvent les meilleurs qui partent en premier... 

Je t'envois plein de courage ma puce, reste forte, mais vu ta réaction et les bonnes résolutions que tu arrives à tirer de ce malheur tu as l'air de l'être déjà énormément 
Age : 23 ans
Taille : 1m60
Poids actuel : 47kg
Objectif : 45kg
TCA : oui ( anorexie/BV diagnostiqués )

" Les gens qui réussissent sont ceux qui ont des habitudes qui mènent au succès "


459 appréciations
Hors-ligne
Triste et émouvante histoire
. La morale que j'ai retenu c'est de vivre comme si on allait mourir demain , profiter de la présence de nos proches .

Cette dame était une merveilleuse personne , R.I.P Lucette .
25 ans ; 1m63
Poids initial: 66,3 kg ; objectif: 50 kg
Poids max : 70,4 kg
TCA: oui , lié à un trouble de la personnalité
Autres: Ochlophobique ou Agoraphobique


516 appréciations
Hors-ligne
R.I.P omd j'avais les larme au yeux , courage a toi ma belle :smouack:
1m73
> Avant : 81,5
>Mtn : 81
>Faire du sport pour le plaisir et manger sainement pour me rendre heureuse. ET non pour enlever mes formes de jeune femme! Liars 17 ans.
J'ai enfin trouvé mon chemins vers le bonheurs.

3224 appréciations
Hors-ligne
Oh non! je me souviens qu'on en avais parler il y a pas si longtemps de cette femme.
je suis tellement triste pour toi, triste que la vie ai pris un être aussi humain et adorable.
R.I.P Lucette
et toutes mes plus sincères condoléances ma belle
je suis là, au plus que possible, si tu as besoin de parler!
Age : 29 ans, québécoise, 1m74, poids inconnus FTS (fuck that shit)
Objectif: un corps ferme, I want to be FIT not skinny!
Ano/Boulimie/Bordeline diag
maman

1532 appréciations
Hors-ligne
Oh purée... Je suis vraiment désolée, toutes mes condoléances...
Accroche toi et continue de te battre, je pense qu'elle serait fière de toi. Ça devait être une femme formidable.
Courage
Age : 22 ans
Taille : 1m60
Objectif poids : 50 kg, puis 47-48 kg
TCA : oui
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Racontage de life.com.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1872 autres membres