TCA's world

TCA's world

se faire du mal pour se faire du bien

20 appréciations
Hors-ligne
Coucou ! Ca fait lgmt que j'ai pas posté sur le forum hihi, alors voilà /// bonne année et tout le tralala ahah
sinon je viens juste vous parler d'un petit truc...
bon, pendant ces fetes de fin d'année....la cata quoi: hyperphagie, bv, bnv, enfin tout quoi.. pour reprendre au total 2.5 kg! enfin bon, je vais les reperdre je le sais.
seulement... je m'apercois d'un truc.. l'autre jour je reflechissais à un truc.. je me posais des questions et voilà ce qui s'est passé dans ma tete:
ça fait plusieurs années que j'ai des tca, je suis passée par bcp de choses, ano, bv, bnv, hyperphagie... et aujorud'hui, là ca fait deux trois mois que je suis dans une periode ou je suis accompagnée d'ana (sauf pour noel là) et... il y a eu un jour dans me vacances de noel là, UN JOUR, ou j'étais chez mon copain et ou j'ai mangé NORMALEMENT sans penser une fois à ana ni mia, je n'ai pensé à rien du totu... je me sentais juste bien.
seulement, le lendemain, j'ai re-mangé chez mon copain, étant encore chez lui, et j'aurais put me senti bien et faire comme la veille, mais... à un moment quand je me suis retrouvée seule, j'ai sauté sur pas mal de bouffe chez lui... alors que j'aurais put ne pas le faire, pcq je me suis forcée à le faire. oui, forcée... en fait, je me suis forcée à me sentir mal d'avoir trop mangé...
voilà... ma vie est rythmée par ana et mia, et la veille ça m'a fait une drole de sensation de ne pas les avoir avec moi... de ne pas penser à la nourriture, de pas compter les kcal, de pas culpabuliser.
en fait, pdt lgmt j'ai voulu que ces tca disparaissent, mais aujourd'hui, je sens qu'avec des efforts, bcp d'efforts, je pourrais vaincre ces tca mais bizarrement ça me fait peur... je crois que ca me fait du bien de me faire du mal... ça me fait du bien je crois, de m'isoler dans mon monde avec instagram, le forum Proana, les videos, mes amies virtuelles proana du net, de trouver des excuses, de planifier mes repas, mes activités, mes journées, ma vie, je me sens "bien" que lorsque mon ventre forme un creux immense et que je peux toucher mes os, ou alors que mon ventre est plein à craquer, tellement gros qu'on croirait que je suis enceinte tellement y'a de nourriture infâme à l'intérieur, ou encore lorsque je pleure apres une crise... je me sens bien comme ça, enfin bien est peut etre un peu abusif comme mot, mais c'est comme ça qu'esrt ma vie, je me sens mieux comme ça en fait je crois que si j'avais un rythme de vie totalement équilibré. c'est étrange... je sens que je pourrais vaincre ces tca un jour mai sj'en ai pas envie, j'ai l'impression qu'apres, ma vie ne rimera à rien, pcq aujourd'hui, je pense H24 à ana et mia... je crois que sans ana et mia je serais perdue. c'est soit tout ou rien, j'aime me gacher la vie ac ces problémes de nourriture je crois... c'est bizarre... je me dis que je pourrais pas et que je me sentirais mal sans ça...
vous avez deja connu ça les filles ?
bisous à vous :pinkH:
Poids le plus haut: 86.
Poids le plus faible: 42.
Poids actuel: 76.
Poids désiré: 65.
Taille: 1m76
Age: 18 ans
TCA (diag): ano, bv, bnv.
Autre: Auto-mutilation, dépression.
Actuellement: en recovery.
Lou

Pareil, mes tca étaient un moyen de me faire du mal comme pour me "racheter" alors que je n'ai jamais rien fait de mal. Les restrictions comme les bv. Maintenant c'est passé et je m'en sers pour me faire du bien plutôt, en gardant le contrôle. Je me restreins mais en faisant plus attention à ma santé. Enfin bref, je te comprends totalement. Moi aussi je pense que je pourrai m'en sortir mais j'en ai besoin pour donner un sens à ma vie alors je continue. Sans ça je serai complètement perdue moi aussi

5453 appréciations
Hors-ligne
Je pense que les TCAs sont tellement incrustés en nous, qu'on a l'impression qu'ils font partis de nous. Le but est de savoir s'extirper de cette maladie ! Nous ne sommes pas que malades, nous sommes aussi autre chose ! Mais cela, il faut être prêt à s'en débarrasser ! Être prêt à s'affronter, à savoir ce que nous sommes d'autre !
32 ans ~ 1m53 ~ Ano-boulimique diag. ~ Objectif : 47 kg
Autre : Bipolaire, borderline et tarée



20 appréciations
Hors-ligne
C'est ça Lou.. J'ai l'impression qu'ils donnent un sens à ma vie.
Je suis d'accord avec toi Ersatz, peut-être qu'on se voile la face, enfin qu'on se cache aux autres et à nous même qui on est vraiment derriére cette maladie, pcq on est pas pret à l'accepter comme tu dis.

merci de vos reponses les filles :)
Poids le plus haut: 86.
Poids le plus faible: 42.
Poids actuel: 76.
Poids désiré: 65.
Taille: 1m76
Age: 18 ans
TCA (diag): ano, bv, bnv.
Autre: Auto-mutilation, dépression.
Actuellement: en recovery.
diana

bonne année et oui j'ai déjà ressentie ça pas mal de fois moi aussi, je veux que mes tca partent mais c'est aussi une sorte de repère , de base, quand j'essaie de les éloigner je suis perdue et je ne sais plus vivre sans eux ... mais je suis bien décider à m'en débarasser quand même et réapprendre à vivre normalement
bellissima

Pareil les filles! Parfois j'ai envie de criser, je me dis qu'il se sera passé au moins 1 truc durant mon week end, ça craint tellement!
Je pense qu'il faut sortir de notre monde, découvrir de nouvelles choses, se faire des amis, y a que comme ça qu'on ne pensera plus aux TCA et qu'on en sortira je pense...
diana

oui c'est vrai mais des fois c'est tellement dur et mieux de se sentir protégée dans notre petit monde que de sortir affronter le vrai

2788 appréciations
Hors-ligne
Contente de te revoir parmi nous!
Age:26 ans Taille: 1,67m
Poids le 01/05/2015= 60,9 kgs! Poids le 01/07/2015=58,4 Objectif: 53 kgs et plus jamais de crises
Boulimique et hyperphage, Stressée et angoissée de la vie

20 appréciations
Hors-ligne
oui c'est ça.. en fait, on se cache derriére un truc. on a peur d'affronter cette chose en nous. à croire, qu'elle serait plus difficile à affronter que les TCA... mon dieu mais qui sommes-nous ?? ahah
Poids le plus haut: 86.
Poids le plus faible: 42.
Poids actuel: 76.
Poids désiré: 65.
Taille: 1m76
Age: 18 ans
TCA (diag): ano, bv, bnv.
Autre: Auto-mutilation, dépression.
Actuellement: en recovery.

150 appréciations
Hors-ligne
Je ressens comme toi. Moi aussi avec des efforts je peux m'en sortir, mais c'est comme si je me sentais "bien" au fin fond du ravin. Sans mes TCA, j'ai l'impression d'être vide. Parfois je me dis que ça me ferait peur d'être "normal", sans troubles alimentaires. Je m'y suis habituée, je vis autour de ça. Autour des calories, des restrictions et des crises, et je ne pourrais pas accepter de vivre sans du jour au lendemain. Je les hais, autant que je les aime, mes TCA.
Âge: 14 ans.
Taille: 162cm.
Objectif: 39kg.
TCA: aucun diagnostiqué. Restrictions et crises.
Autres: paranoïaque et agressive.
[anciennement H e l l..]

J'ai décidé d'être parfaite, jusqu'à l'os.

673 appréciations
Hors-ligne
Ravie de ne pas être la seule dans ce cas, j'avais le sentiment d'être bizarre !
Je crois que cette "volonté" d'aller mal, de se sentir différente des autres, d'avoir un secret etc fait partie de notre maladie et c'est comme ça, on s'y complaît ainsi.
anorexie - mutilation
forte tendance addictive
19 - BMI 18,48

345 appréciations
Hors-ligne
je partage ton impression, au fond c'est aussi parce que la maladie définit en partie notre identité je pense et puis il y a aussi l'éternelle quête de sens dans l'existence ça vaut ce que ça vaut mais c'est une maladie aussi structurante que déstructurante, elle rythme tes journées , ton mode de vie, tes habitudes en même temps qu'elle t'éloigne de la petite vie normale de tout un chacun... donc on se complait dans un mode de vie qu'on sait ne pas être bon mais qui est confortable parce qu'on le connait et qu'on est habitué à évoluer dedans...

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1845 autres membres